Journée workshop

Telle qu’on l’imagine aujourd’hui, la ville de la Nouvelle-Orléans est hasardeuse et improvisée. Ou alors elle est authentique et exceptionnelle. Elle est encore l’empire du Diable, le carrefour indigène de Bulbancha transformée par un esprit colonial en Nouvelle-Orléans, Nueva Orleans et New Orleans.1

Ces changements de noms, de mains et d’histoires sont tissés dans une série d’imaginaires dont les fils pourraient être trouvés dans le présent ou dans le passé, et surement aussi dans le mouvement entre les deux.          

Workshop

Sous la forme d’une journée de workshop, nous invitons un large public à interagir avec les méthodes et contenus du projet en activant une édition participative : Protocoles pour un imaginaire perpétuel (Nouvelle-Orléans).

L’édition est organisée autour d’une série d’instructions à performer et qui répondent à un imaginaire social toujours en flux (la Nouvelle-Orléans « française »). Elle réunit l’intégralité des résultats du projet, telles qu’obtenus jusqu’aujourd’hui, en une collection de matériaux à laquelle ses lecteurs.trices peuvent réagir : documents d’archives, entrées linguistiques, documentation du terrain. Les lecteurs.trices deviennent ainsi participant.e.s, collaborant à l’assemblage perpétuel de nouveaux imaginaires d’un lieu.

Lors du workshop, les participant.e.s travailleront en petit groupe afin de réaliser les protocoles qu’on trouve dans l’édition. Leurs travaux seront partagés pendant la journée et chaque participant.e recevra un exemplaire de l’édition, conçue en collaboration avec Muriel Issard et Manuel Zenner (collectif Zenner-Issard) et Nicholas Couturier (collectif g.u.i.).

Une table ronde terminera la journée, permettant une conversation autour de méthodes et concepts clés invoqués par le projet : le travail de terrain participatif, l’imaginaire dans l’espace public, l’expérimentation dans l’archive, la recherche-création, les pratiques éditoriales performatives, etc.

La journée est ouverte aux artistes, chercheur.e.s, étudiant.e.s et à toute personne intéressée par les questions d’archives, de francophonies, d’imaginaire, d’ordinaire, de pratiques éditoriales ou tout simplement de la Nouvelle-Orléans.

Inscription obligatoire (places limitées à 25 personnes)

https://marge.univ-lyon3.fr/journee-workshop-protocoles-pour-un-imaginaire-perpetuel

1 Lawrence Powell, The Accidental City: Improvising New Orleans, Harvard University Press, 2012 ; Remaking New Orleans: Beyond Exceptionalism and Authenticity, eds. Thomas Jessen Adams et Matt Sakakeeny, Duke University Press, 2019 ; Shannon Lee Dawdy, Building the Devil’s Empire: French Colonial New Orleans, University of Chicago Press, 2008 ; Jeffrey Darrensbourg, Bulbancha Is Still a Place, n° 1, POC Zine Project, 2018.



Citer ce billet
Ross Louis (2022, 21 octobre). Journée workshop. Performer l’imaginaire de la Nouvelle-Orléans. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q3or

Une réponse sur “Journée workshop”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search