Petite éphéméride fragmentaire et située de la Nouvelle-Orléans

Cette éphéméride est le résultat d’un travail expérimental qui se situe à l’articulation entre analyse sociologique et recherche historique. Nous nous sommes d’abord appuyé.e.s sur les voix officielles (réelles et numériques) de la Francophonie afin de saisir leur manière de percevoir l’identité française de la ville. Leur analyse nous a ensuite permis de dégager des thèmes de réflexion qui ont servi de guide pour les recherches d’archives au Williams Research Center of The Historic New Orleans Collection.

Ce petit panorama situé des identités francophones à la Nouvelle-Orléans est fragmentaire et allusif ; il s’agit d’un inventaire de textes et de signes glanés dans les discours officiels et les archives de la ville dont il faut gratter la surface hétérogène et polysémique pour donner à voir ce qui, dans l’ordinaire urbain et le quotidien des habitants, reste implicite, voire caché, et échappe au regard.

Réalisé en collaboration par Julie Morel, Catherine Dessinges, Ross Louis et Robin Vander et soutenu d’un financement Bourgeon de l’Université Jean Moulin Lyon 3 et du Performance Studies Lab de l’Université de Xavier en Louisiane. Imprimé octobre 2019 par Papier Machine, Saint-Férreol-Trent-Pas.